Du haut des grands massifs canadiens

On imagine parfois mal l’immensité du Canada qui, pendant des centaines de kilomètres à la ronde, offre une nature vierge sans le moindre signe de civilisation. Les villages sont rares. Il faut tout oublier et laisser voguer son esprit. La douce torpeur de la voiture climatisée peut être un ennemi plus redoutable que l’ours noir.

Lire la suite…

Laisser un commentaire