La grande aventure du Transsibérien

Quatrième étape: de Novossibirsk à Irkoutsk

1400 km à l’est de Novossibirsk, voici Irkoutsk, surnommée « le petit Paris de la Sibérie », allez savoir pourquoi. Bien avant l’arrivée du Transsibérien, la ville abrita un important comptoir pour les fourrures prélevée sur la faune de zibelines et autres loutres par le petit peuple des Bouriates. On y exploita aussi l’or et l’ivoire de mammouth…

C’est à Irkoutsk que le tsar déporta prisonniers et opposants politiques, parmi lesquels les célèbres « décembristes », officiers libéraux qui avaient tenté de soulever, en 1825, la garnison de Saint-Pétersbourg. 

Mais, avant de bifurquer vers la Mongolie, comment faire étape à Irkoutk sans s’offrir un détour (55 km) jusqu’au lac Baïkal, le plus profond du monde, contenant la plus grande réserve d’eau douce de la planète ? Ce sera pour demain.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire