Erevan : une œuvre de l’architecte arménien Tamanian

Par Erika Bodmer 

Erevan se prosterne chaque jour devant ce monstre de 5’137 mètres de hauteur situé en territoire turc qu’est le mont Ararat, et son petit frère, le « petit Ararat », au grand dam des Arméniens qui le revendiquent. Sa majesté peut se voir depuis de nombreux endroits en Arménie. Malheureusement, rares sont les moments où il est totalement découvert, les nuages ayant la fâcheuse habitude de cacher son sommet. Pourtant, à potron-minet on peut avoir la chance de le voir rosir au soleil levant, entièrement dégagé. La légende voulant que l’arche de Noé y ait échoué est contestée. Selon le musée historique d’Erevan lui-même, il y aurait un autre mont Ararat au pied de l’Euphrate qui, lui, serait vraiment là où le patriarche aurait échoué son navire et débarqué ses animaux.

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire