Gyumri, Arménie, 30 ans après le séisme

Par Orith Tempelman

Gyumri, la deuxième plus grande ville d’Arménie, n’a pas encore surmonté les graves conséquences physiques et psychologiques du tremblement de terre catastrophique de 1988. L’anthropologue Gayane Schagoyan décrit l’énorme signification sociale de cet événement dans son article « Mémorires du séisme » et écrit que le souvenir et l’état actuel du séisme sont si traumatisants qu’après le séisme les gens qui y sont nés s’en souviennent.

Lire la suite...

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire